Le jeu libre chez l’enfant



Je souhaite relayer ce superbe article d'une pédagogue québécoise qui explique avec passion pourquoi nous devrions permettre toujours plus aux enfants d'avoir des temps de jeu libre. Note personnelle : on a tendance à appliquer ce genre de méthodes sur les jeunes enfants mais tous les enfants (même ado, et même adultes) en ont besoin !

De quelle façon le jeu des enfants s’est métamorphosé à travers les différentes années? En fait pratiquement tous les jeux connus découlent soit de rythme religieux ou païens soit d’action sociale comme la guerre. Je vous donne des exemples le cerf-volant nous vient de Chine et il était construit à partir de pièces d’habit du défunt et cette objet avait comme fonction d’apporter l’âme du défunt vers les cieux! Maintenant il nous sert à nous éblouir et à jouer Si on pense au jeu d’échec on le retrouve dès que l’homme se sédentarise et qu’il veut conquérir des régions pour la culture alors il y a des guerres de clans. À un moment de l’histoire ce type de guerre est si gros que même le CHEF ne peut pas se rendre sur tous les fronts alors on miniaturisera le grand champ de bataille et on réfléchira plus facilement aux stratégies de guerre. Ce qui permettra au CHEF de mieux déplacer ses troupes. Les jeux de billes nous viennent des sorciers ou autre homme-sacré voué à la divination… on lisait la disposition voir le dessin fait par les billes qu’on venait de lancer dans un cercle pour en donner une « réponse » à une question souvent existentielle. En fait l’homme de tout temps a voulu que son petit lui ressemble alors il à miniaturisé ses actions quotidienne ce qui après la première grande guerre à donner des KIT de jeu pour reconstruire la tour Effel ou pour construire un circuit de train ce qui permettra à son petit de mieux les comprendre et apprendre une fois adulte à les contrôler. C’est ce qui est devenu d’un acte LUDUS par l’évolution normal du langage en fit un JEU ou une activité LUDIQUE Qu’est-ce que le jeu libre? C’est une action spontanée qui n’a de balise que l’émotivité du joueur donc sa densité, sa longueur d’action, le choix ou pas d’accessoires, le besoin ou pas de règle précises, le choix de partager ce moment avec d’autres, tout cela est sous le contrôle du joueur qui est le seul à décider de jouer, de ne plus jouer, de modifier son jeu ou tout simplement de passer à autre chose qui l’interpelle à ce moment précis. Un jeu libre qu’il soit chez l’enfant ou chez l’adulte ne supporte pas une intervention extérieure. Chez les deux sujets c’est un moment de DÉCONSTRUCTION de la vie dans l’actuel pour mieux la RECONSTRUIRE et la comprendre Quels sont les impacts du déclin du jeu libre? Une grande dépendance à l’adulte Ne développe pas le sens de l’initiative Quelles sont les causes de ce déclin? Un besoin de contrôle des parents – la peur que l’enfant ne se développe pas correctement – le sentiment que l’enfant perd son temps – croire qu’on ne fait pas son « job » de parents qui devrait stimuler son enfant – il y a aussi les médias qui diffuse tous les actes de pédophilie ce qui à raison fait peur Quels sont les Quels sont les bienfaits du jeu libre chez les enfants? Oblige à organiser son action – apprendre à travailler seul – apprendre à résoudre des problèmes par réflexion – découvre les choses selon son évolution pour ne pas dire son âge – reconstruit le monde SON monde pour mieux le comprendre Les avantages pour son développement? Rend autonome – lui apprend à se centrer sur la tâche à accomplir – développe son autonomie – apprendre à être responsable – toutes ses découvertes deviennent un acquis c’est à dire une connaissance permanente – pour les connaissances plus complexe ses activités laisse une trace dans son savoir et avec la maturité et la scolarisation il trouvera des réponses SES réponses plus facilement. Quels sont les Comment peut-on stimuler le jeu libre chez notre enfant? En favorisant des périodes sans aucune intervention autre que celles où on observe voir du coin de l’œil, ou on met en présence de l’enfant des objets peu usuels au jeu donc pas des jouets et qu’il peut utiliser. L’exemple le plus habituel c’est la boite de carton ou des boites de conserve. Des choses qui habituellement l’enfant n’utilise pas sauf s’il n’a rien d’autre alors il se les accapare et y met ses propres définitions ainsi une boite de sardines devient une voiture ou un vieux chapeau de paille servira à se déguiser tout peu servir… en plus le résulta est souvent très drôle! Le rire est aussi parti prenant du jeu de quelque nature que se soit. Ne pas entendre rire c’est qu’on a raté son coup que le jeu est devenu une tâche! Faut-il apprivoiser l’ennui? Cela fait partie de la vie tôt ou tard on s’ennuie. Celui qui n’est pas autonome risque de crouler sous l’ennui. L’ennui mène souvent à la « déprime » voir la dépression donc il est important de bien l’apprivoiser, Celui qui aura appris à contrôler l’ennui après un certain temps (soit le temps nécessaire pour lui insuffler une idée d’action) il ré-agira puisque de nouvelles idées lui arriveront À partir de quel âge un enfant peut jouer de façon libre? Il n’y a pas d’âge – c’est uniquement la longueur de la période qui se modifie – tout petit on le laisse dans son berceau ou dans son parc le temps de préparer par exemple son bain là il est seul et d’instinct il jouera avec ce que l’environnement lui procurera puis l’adulte arrive le jeu se modifie. Ce qu’il ne faut pas faire c’est de croire que l’on doive laisser l’enfant TOUJOURS SEUL c’est pas ça il faut lui laisser du temps et lui laisser du temps dans notre vie actuel c’est ce qui manque aux enfants on veut trop les occuper… donnons-leur un peu d’oxygène prévoyons des périodes où rien n’est programmé vous serez surpris de voir comment ils organiseront ce moment Conseils aux parent : comment s’éloigner du résultat, du progrès, de la stimulation? D’abord faut se dire que la tentation est si forte de vouloir un enfant presque parfait que tous les parents, profs, éducateurs tombent facilement dans le piège. On a juste à regarder les enfants dans la garderie, au parc municipal, en classe pour voir que chaque seconde DOIT ËTRE OCCUPÉE! On nom de quoi? On nom de qui? D’un parent qui oblige que son enfant ne devienne pas fainéant? Eh! Bien le risque est plus grand que l’ado le devienne quant il aura assez de force pour s’objecter aux adultes. Fatigué de se faire bousculer sans un petit soupir de toute sa journée il va se révolter d’une façon ou d’une autre. Les adultes prennent des PAUSES au travail et personne n’en disconvient alors pourquoi pas l’enfant? Il a les mêmes besoins ! LAISSEZ RESPIRER VOS ENFANTS DE GRÂCE! Comment favoriser la souplesse dans cette approche? Par du gros bon sens! Arrêter de croire que si vous n’occupez pas l’enfant minute par minute il sombrera dans l’inertie, la paresse et quoi encore! L’enfant découvre à chaque seconde de nouvelle chose il faut juste l’encourager et spontanément au rythme de ses découvertes améliorer sa connaissance. L’enfant va vous donner des pistes comme par exemples : on est dans la période du bain il joue avec ses pied droit et voilà le gauche (bien sur l’enfant n’a pas la notion il apprend par contre les mots qu’il associent aux objets donc le langage précis puis on y ajoute tu as de beaux orteils combien tu en as voyons voir… 1 et 2 puis 3 et 4 et 5 wow du en as beaucoup! Bref ici on a plein de prérequis au langage et à la mathématique… qui peut dire que ce parent n’a pas appris quelque chose à son enfant? Quel que soit l’âge de l’enfant ce type de jeu informel se fait! Un autre exemple c’est l’heure de manger bien sûr il vous faudra du temps comme en fin de semaine… alors on mets la table avec lui mais l’adulte ne fait que parler du style tu mets des fourchettes regarde il faut le mettre à la gauche et vous prenez sa main et avec lui vous placer la fourchette… Est-ce qu’il sait ce que gauche droite peut-être pas mais vous mettez les base pour qu’il l’apprenne! Bien sûr que tout cela demande du temps et de l’énergie de la part de l’adulte mais élever un enfant c’est de donner du temps à un petit être qui ne veut que grandir Comment s’assurer de la sécurité de l’enfant? D’abord très, très tôt lui apprendre la sécurité à tout point de vue il faut lui expliquer ceci n’est pas bon parce que… Ne pas avoir peur de le mettre face à des choses désagréables voir possiblement méchantes… on ne prend pas de bonbons sauf si c’est papa ou maman qui te les donne… on ne vais pas avec des personne inconnue… On explique avec des mots simples pourquoi? Plus tôt on le fait donc dès que l’enfant peut parler et comprendre plus tôt on s’assure de sa sécurité. Souvent j’ai vu des gens bien intentionnés dire à l’enfant « on parle pas au inconnus! » Bon c’est bien mais POURQUOI? Lorsqu’on sait les pourquoi la chose se fait sans problème et on apprend à l’enfant les causes et les effets voilà ce qui lui permet de développé son sens de la réflexion voir de la critique et son autonomie. On lui donne aussi des moyens de se défendre comme crier, courir, frapper même, etc

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout