• Nico Roos

Le jour où un virus m'a fait réaliser ce que vivent les enfants




Cet article, tiré d'un blog Papa Positive, permet de prendre du recul sur nos croyances d'adultes et nos positions de pouvoir sur l'enfant inconscientes. Source : https://papapositive.fr/le-jour-ou-un-virus-nous-a-fait-comprendre-ce-que-vivent-les-enfants/


“Je sais pas si vous vous sentez comme moi, en cette période de crise sanitaire due au Coronavirus, j’ai l’impression d’être retombée en enfance :

-Je peux aller faire un tour mais pas trop loin.

-Je dois rentrer à l’heure sinon je suis punie.

-Je suis surveillée et je me cache derrière un arbre même si je n’ai rien fait

-Si je manifeste mon désaccord je suis fermement priée de me taire.

-On prend des décisions sur mon quotidien sans me concerter.

-On me cache des choses, j’entends chuchoter mais je ne connais pas la vérité etc...


Bienvenue dans le monde des enfants.


« Eux c’est pas pareil justement, c’est des enfants. Ils ont besoin d’être guidés. »


Et si ce n’était pas le cas ?

Et si les parents faisaient fausse route dans leurs croyances ?

Vous rappelez-vous votre propre enfance ? Vos envies de liberté ? Votre sentiment d’injustice profond, ou d’impuissance ? Votre empressement à grandir pour enfin atteindre l’âge où vous pourrez choisir votre vie, au bout de dix-huit longues années soumis à la volonté des adultes ?

« Oui mais dans la vie il y a des règles, faut bien leur apprendre à les respecter, sinon c’est le bordel !»

Le chaos est tout à fait évitable, nous sommes juste trop habitués à fonctionner sur le modèle dominant-dominé et connaissons rarement d’autres façons d’interagir au quotidien.

Or nous pouvons apprendre à nous connaître profondément nous-même, à savoir respecter nos propres limites et celles des autres membres de la famille, et non pas celles arbitrairement posées, à communiquer aux autres nos besoins et à trouver des résolutions de conflits gagnant-gagnant avec eux.

Si chacun de nous sait faire cela, en ayant le courage d’aller en introspection en soi et d’être transparents et authentiques envers les autres de tous âges, il est possible de vivre ensemble quasiment sans autres contraintes que celles qu’on décide de se mettre à soi-même par choix.

« Ohhh mais quelle belle utopie ! »

Oui, ça paraît infaisable et pourtant personnellement nous le vivons au quotidien chez nous et nous ne sommes pas les seuls.

Exiger l’obéissance est plus facile et efficace à court terme, tellement rassurant pour ceux qui décident. Les parents sont souvent convaincus que l’espace contenu entre les limites que l’on impose aux enfants, telles des murs infranchissables guidant leur chemin, sécurise leurs petits. Il sécurise les parents, ça j’en suis sûre.

Et grandir enfermé ne semble pourtant pas le plus efficace pour développer son plein potentiel, ses particularités, son assertivité, son sens des responsabilités, et son esprit critique.

Mais encourager l’émergence de personnes confiantes en elles et libres est-il dans l’intérêt des « plus grands » ?

 

Nicolas Roos - 2020